Tout ce que vous devez savoir pour une acquisition immobilière en Israël

Il y a de nombreux moments où les immigrants en Israël ont enfin l’impression que leur rêve est devenu réalité. Pour certains, ce moment arrive lorsque leurs enfants parlent hébreu plus couramment que le français ; pour d’autres, c’est lorsqu’ils se retrouvent soudainement à répondre aux questions au lieu de les poser ; mais pour beaucoup, c’est le moment où ils détiennent les clés de leur propre maison en Terre Sainte.

Cet article passe en revue les facteurs qui entrent en compte dans le choix d’une communauté dans laquelle vous devez faire une acquisition immobilière en Israël, les détails nécessaires dans le calcul des prix de l’immobilier en Israël, y compris les taxes, les frais juridiques, etc. ainsi que quelques conseils fondamentaux à retenir quand vous devez faire une acquisition immobilière en Israël.

Choisir une communauté

Naturellement, la première chose que vous devez décider quand vous achetez une maison en Israël est dans quelle communauté aimeriez-vous installer. De nombreux facteurs entrent en compte dans le choix d’une communauté, notamment les prix, les écoles, le transport, le climat, la qualité de vie, les possibilités d’emploi, la communauté francophone et, bien sûr, l’emplacement, du bien.

Alors que faire partie d’une communauté juive à l’étranger nécessite généralement de vivre dans un centre urbain, lorsque les olim (nouveaux migrants) achètent des maisons en Israël, ils se retrouvent soudainement avec une multitude d’options. Par exemple, ceux qui cherchent à s’intégrer dans la société israélienne et à vivre dans des zones plus rurales peuvent envisager de vivre dans un moshav ou de rejoindre un kibboutz, c’est-à-dire des communautés agricoles.

Pour de nombreuses familles qui s’installent en Israël, en particulier celles qui ont des enfants assez jeunes, il est très important de trouver une communauté avec d’autres francophones afin de faciliter le processus d’intégration et l’accès aux options éducatives appropriées. Certains des choix les plus populaires pour les nouveaux migrants d’acheter une propriété en Israël comprennent Jérusalem, Bet Ashdod, Netanya, Raanana, Tel-Aviv, et Netanya, mais les options sont sans fin.

Calcul des coûts

Que vous cherchiez à acheter une maison d’occasion ou une maison neuve directement d’un entrepreneur, il est important de comprendre les moindres détails des prix de l’immobilier en Israël et comment ils sont calculés – y compris tous les coûts cachés.

Taxe d’achat ou le Mas Rechisha

Un coût supplémentaire à prendre en compte lors d’une acquisition immobilière en Israël est la taxe d’achat, une taxe progressive basée sur la valeur de la maison, qui doit être payée dans les 60 jours suivant la signature du contrat. Cette taxe est calculée sur la base de la division du prix d’achat total en plusieurs tranches, où un taux différent est appliqué à chacune d’elles. Un acheteur est imposé environ 0,5 % sur la première tranche de 100 000 €, 3,5 % sur la tranche suivante de 65 000 € et 4,75 % sur toute somme supérieure à 165 000 €. Veuillez noter que les tarifs changent systématiquement en quelques mois en fonction de l’indice des prix à la consommation israélien, il est donc important de vérifier les derniers tarifs au moment de votre achat.



Laisser un commentaire